Aliéniste & Rockologue

Archive du tag ‘antipsychotiques’

asénapine

Sycrestory

Il y maintenant plus d’un an, les "missionnaires" d’un laboratoire pharmaceutique nous vantaient les mérites de cette nouvelle molécule dont le nom (asénapine) réjouissait déjà mes confrères lacaniens amateurs de calembours phalliques (pléonasme?). Or ces derniers pourront constater qu’à ce jour et à leur grand regret, le médicament n’est toujours pas disponible. Je suis actuellement… Lire la suite ›

Schizophrenia Bulletin

Antipsychotiques : plus ou moins extrapyramidaux

Les symptômes extrapyramidaux figurent parmi les effets secondaires les plus invalidants et stigmatisants causés par les neuroleptiques (je leur consacrais d’ailleurs un billet en novembre dernier). Si les neuroleptiques de seconde génération représentent un véritable progrès à ce niveau, ces effets persistent néanmoins et ne doivent pas être négligés. Une revue de littérature publiée récemment… Lire la suite ›

Invisible

Vous avez dit "psychose blanche"?

Le diagnostic d’une psychose sans présence de délire ou d’hallucinations peut paraître assez déraisonnable pour la plupart des cliniciens les plus pragmatiques. Ces derniers, notamment en France, ne sont pas sans savoir que l’influence psychanalytique permet à certains de ses praticiens de détecter certaines manifestations invisibles de la folie, ou du moins certains éléments très… Lire la suite ›

Contracture

Les effets extrapyramidaux

Les manifestations neurologiques regroupées sous le terme parkinsonisme demeurent les effets secondaires les plus fréquents, les plus invalidants, et les plus stigmatisants causés par les neuroleptiques. Il n’est hélas pas rare que certains cliniciens associent leur survenue et l’efficacité du traitement, alors qu’il s’agit plutôt d’un signe de surdosage. Ils proviennent, comme dans la maladie… Lire la suite ›

Impatiences

L’akathisie

Parmi les nombreux effets secondaires attribuables aux neuroleptiques, l’akathisie demeure certainement le plus trompeur, et souvent le plus dommageable. Souvent réduite à une "impatience pathologique" ou à l’impossibilité de rester immobile qui n’est que l’une de ses potentielles conséquences motrices, l’akathisie serait mieux résumée par une surexcitation globale, et notamment émotionnelle. Des présentations trompeuses Ceux… Lire la suite ›

Les médicaments psychiatriques démystifiés

David Healy – Les médicaments psychiatriques démystifiés (2009) ♥♥♥♥½

David Healy est psychiatre, historien de la psychiatrie, chercheur en psychopharmacologie, et directeur du North Wales Department of Psychological Medicine, College of Medicine, Cardiff University, Bangor, Royaume-Uni. Il est internationalement connu pour ses recherches et écrits sur les psychotropes. Ce cher David Healy est également l’une des plus grosses bêtes noires de l’industrie pharmaceutique dont… Lire la suite ›

trouble_bipolaire_2

Épisode maniaque : les meilleurs traitements

Une publication de la revue The Lancet, relayée par Medpage et Medscape, encourage la prescription d’antipsychotiques pour traiter un épisode maniaque, ceux-ci se révélant visiblement plus efficaces que les autres médicaments, notamment les anticonvulsivants. Cette revue de littérature aboutit par ailleurs à un classement des molécules selon un compromis efficacité/tolérance : Risperidone (Risperdal®): 87 Olanzapine… Lire la suite ›

Schizophrenia Bulletin

Diminuons les doses, mais pas trop…

Une équipe s’est penchée récemment sur l’efficacité des antipsychotiques en prévention des rechutes dans la schizophrénie, et plus particulièrement sur l’intérêt éventuel de diminuer les doses après la phase aiguë. Il n’existe en effet pas de réel consensus à ce sujet. L’APA, tout comme l’HAS en France, recommande la fameuse "dose minimale efficace" dont la… Lire la suite ›

Perphenazine

Nouveau n’est pas toujours meilleur…

Modernité n’est toujours synonyme de supériorité. Voici quelques études qui plairont aux plus réactionnaires d’entre nous. La rispéridone à libération prolongée est tout d’abord comparée aux neuroleptiques conventionnels de forme retard chez 8310 patients schizophrènes (2712 contre 6523). Les résultats sont plutôt en faveur des vieux traitements dont l’interruption, quelle qu’en soit la cause, est… Lire la suite ›

Gélules

Un psychotrope vaut mieux que deux (de la même classe).

Quelques publications récentes plaident en faveur de la bonne vieille monothérapie, que ce soit en matière de dépression, de trouble bipolaire ou de schizophrénie. Pour commencer, plus de six cent patients déprimés ont été répartis en trois groupes : le premier destiné à une monothérapie antidépressive par escitalopram (Seroplex), le deuxième à une bithérapie associant… Lire la suite ›

Twitter KO7J

Twitter DR

Chroniques du Religionnaire

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 344 followers